Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 décembre 2018 7 23 /12 /décembre /2018 08:00

Un paragraphe sur l’art du détachement et de l’humilité, gage de préservation et de longévité mais aussi de réalisation spirituelle, pour autant que l’on n’ait pas conscience de son art…

 

1

 

Ciel éternel et Terre durable

2

 

[…]

3

,  

Car ne vivant pas pour eux-mêmes

4

圣人  

Ainsi le Sage se tenant derrière se retrouve devant

5

Extérieur à sa vie, il la préserve 

6

,

Détaché même de son détachement, pour mieux s’accomplir

 

Cliquer sur le numéro de phrase vous transportera directement aux explications de la phrase en question. Après le désordre ordonné, voici l’ordre apparent…

 

 

Vidéos de l’internet chinois…

 

Prononciation en chinois (Chap 7 à partir de 3:18)

 


 

 

 

Commentaires :

 

A l’exemple du ciel () et de la terre (), le Sage est désintéressé, extérieur () à son existence (), à sa vie (). Mais le sage a une conscience et il lui faut donc aller plus loin que la nature émanant du Tao : il lui faut se tenir derrière () sans en avoir conscience, être détaché également de son détachement, ne pas () utiliser () sa négation () de l’égoïsme () et du mal (). Exprimé de manière plus positive, le Sage ne peut avoir conscience de son altruisme ( ) et de sa bonté. C’est à ces conditions qu’il sera reconnu comme Sage et se retrouvera devant ().

 

Ainsi, c’est en oubliant sa personne () que l’on accomplit () sa personne (), que l’on devient ce que l’on a toujours été. « Deviens ce que tu es » disait Nietzsche. Le sage devient en oubliant son être. « C’est ainsi en s’effaçant, en étant vide de lui-même – vide d’ego –, et comme se dépouillant de toute pensée d’un intérêt propre ou de ce qui lui appartiendrait en propre, qu’il accomplit sa propre nature : il se fond dans la Nature comme une goutte d’eau dans l’océan. […] Or, se placer au dernier rang, être humble, ne pas se faire valoir, n’avoir pas conscience de ses qualités, de ses mérites, n’avoir pas d’égoïsme, cela même distingue le Sage parmi les autres hommes, le singularise, le fait remarquer comme l’exception, finalement attire sur lui les regards. » commente Marcel Conche (p.73)

 

« Que pourrait-il saisir qu’il ne possède déjà ? Que pourrait-il faire pour lui-même que l’univers n’a pas déjà fournit ? » s’interroge quant à lui Jonathan Star[1], dans une interprétation de ce que pourrait être la simplicité volontaire suprême, gage d’un sublime contentement.  C’est de cette non-action, de ce retrait par rapport aux désirs, de cette position basse (voir 8-5) ou en retrait, « que le saint (le plus haut degré de sagesse) tient sa place imminente » conclut Rémi Matthieu (p.91)

 

Le Mendiant

 

PS: célébrations de fin d'année obligent, je vais me détacher un instant de cette aventure de traduction. Excellentes fêtes à vous tous et à l'année prochaine!

 



[1] Traduction personnelle de l’anglais. 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi le Sage doit être au-delà des vertus. Pourquoi les conséquences ne peuvent être qu’indirectes.

 

,

fēi yǐ qí wú sī xié, gù néng chéng qí sī

Non – Utiliser – Son – [négation] – Egoïste – Mauvaises influences, Ainsi – Pouvoir – Accomplir – Sa – Personne

 

[fēi]  signifie mauvais, non, pas, non conforme, censurer ou blâmer, Cf.1-1. [yǐ] signifie à cause de, parce que, afin de, ainsi ou alors (verbe) utiliser ou prendre,  Cf.1-5. [sī] signifie personnel, privé, secret, égoïste, illicite ou illégal. 无私 [wú sī] signifie généreux, désintéressé ou altruiste. [xié] signifie mal, démoniaque, erratique, irrégulier, néfaste ou l’influence d’un environnement néfaste qui rend malade. 邪道 [xiédào] signifie ainsi le ou les voies du mal, la mauvaise conduite ou un comportement infâme. [chéng] donne lieu à de multiples traductions et peut signifier accomplir, succéder, devenir, se changer en, se transformer en, capable, entièrement développé, à maturité, résultat, accomplissement, ok ou en grande quantité, Cf. 2-4

 

Traductions :

(1) Comme il n'a pas de vices personnels, comme il n’est pas égoïste, est désintéressé, est sans moi propre, s’est libéré de lui-même, ne poursuit pas de buts égoïstes, ne cherche pas son avantage / N'est-ce pas qu'il est sans moi propre, n’a point d’intérêts privés, n’a en vue aucune fin personnelle ? (2) Il peut accomplir son moi propre, son propre moi, il se réalise lui-même, il est parfaitement accompli, il réalise sa propre fin personnelle, sa perfection, tout tourne à son avantage.  / C'est pourquoi il peut réussir dans ses intérêts privés, ses propres intérêts sont préservés, son moi s'accomplit, il réalise à la perfection ce qu'il entreprend, ce qu'il entreprend est parfait.

♥ « Par le détachement (désintéressement, abnégation), il réalise sa perfection.  » (Ma Kou)

♣ « N’est-ce pas par ce désintéressement qu’il s’accomplit ?» (Shi Bo)

► Le sage est naturellement sans aucun attachement à l’ego et c’est ce détachement qui le caractérise… et lui permet de se réaliser en tant que Sage.

 

detachement_nb.jpg

 

Contre-sens ?

La difficulté de cette phrase tient à sa double négation, et , que les traducteurs ont dépassé en n’en tenant pas compte !  私邪 pourrait s’interpréter comme la personne égoïste néfaste (ou l’influence mauvaise d’un environnement empli de choses personnelles) et on comprend bien que le sage ne le soit pas (). Et s’il n’utilise pas ou ne se sert pas ( ) non plus de cette qualité, c’est parce qu’il pratique la non-action et se place en dehors des critères moraux !

Une autre interprétation serait de lier les mauvaises influences () à la générosité (无私) : la générosité qui se perçoit elle-même en tant que vertu, la générosité égocentrique (être généreux pour en retirer un avantage) est mauvaise. Le sage se détache ( ) ainsi des vertus.

 

♫ Détaché même de son détachement, pour mieux s’accomplir

Le sage pousse le luxe jusqu’à ne pas utiliser ses qualités, en l’occurrence son absence d’égoïsme, son non-attachement à l’ego et aux choses personnelles. Il apparaît détaché de ses vertus. C’est ainsi qu’il peut être reconnu comme Sage, étant entendu qu’il ne saurait y avoir de volonté du Sage d’être reconnu comme tel !

 

Réflexions ?

1. La plus grande des vertus serait-elle de ne pas s’arrêter sur ses vertus. « La mort d’une bonne action, c’est d’en parler » dit un Proverbe arabe.

2. « Le plus sage est celui qui ne pense point l’être » a écrit Boileau dans ses Satires.

3. Le Tao prend soin de ceux qui s’abandonnent à ses soins. Aller à l’encontre de sa nature revient à dépérir. Forcer sa nature revient à s’affaiblir. Exemple avec les sportifs de haut niveau qui se retrouvent à 30 ans avec le squelette d’un homme deux fois plus vieux… L’immortalité est dans la soumission au Tao.

4. L’obsession de la performance nous conduit le plus souvent à la sous-performance. « Pour réussir sa vie, il faut viser l’échec. Ainsi, on n’est jamais déçu ! » suggère Frédéric Beigbeder avec humour.  Le Sage, qui ne vise rien, obtient par là même, indirectement, la reconnaissance suprême : être considéré comme sage !

 

Le Mendiant

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi le détachement préserve et assure la sérénité en tous lieux. Pourquoi l’humilité est signe de sagesse.

 

wài qí shēn ér shēn cún

Extérieur – Sa – Vie – Mais – Vie – Exister

 

[wài] signifie à/vers l’extérieur, autre, étranger, externe, en dehors de, au-delà, en plus ou non officiel. [cún]signifie exister, survivre, accumuler, collectionner, vérifier, réserver, retenir, être en stock, chérir ou abriter. Cf. 6-3.

 

Trad.1 :

Il met sa personne en périphérie, n’a pas soucis de son corps, se dégage de son corps, est insoucieux de sa vie, ne fait aucun cas de lui-même et alors sa personne est vivifiée, son corps, sa vie se maintient, se conserve, il se maintient en vie, arrive à se maintenir vivant

♥ « Oubliant sa personne, il la conserve.» (Docteur Marc Haven et Daniel Nazir)

♣ «Il néglige son moi et son moi se conserve.» (Liou Kia-hway)

► Centré sur l’intérêt désintéressé du sage : il oublie son être pour prolonger sa vie ou éviter les tracas, ce qui rejoint 2-12 « Mène sa vie sans la posséder ».

 

Trad.2 :

Il se met à l'écart, et pourtant demeure présent (Marcel conche)  En oubliant sa personne, il s'impose au monde (Conradin Von Lauer)

► Centré sur la position du sage vis-à-vis des autres : il est reconnu comme sage parce qu’il s’est placé en retrait par rapport au monde ou son ego.

 

foetus nb

 

Contre-sens ?

Même remarque que 7-4 : il devrait être ici moins question du corps et de la santé que de la vie du sage en général, de son détachement. Stephen Mitchell, une fois de plus, s’éloigne des caractères chinois avec un « Il est détaché de toutes choses; c'est pourquoi il est un avec elles », oubliant que « toutes choses » se traduit par (Cf. 1-4)

 

♫ Extérieur à sa vie, il la préserve

 

Réflexions ?

1. Le plus obnubilé par sa santé sera le plus souvent malade.

2. Ne pas attirer le regard sur soi, ne pas se mettre en avant, permet de passer entre les problèmes. « Mets donc le levier en toi et quitte-toi ! Car, en vérité ! si tu ne te fuis pas d’abord, alors, où que tu fuies, tu trouveras toujours empêchement et trouble » écrit Maître Eckhart (p.161)

3. Sans culte de la beauté, sans besoin de se regarder continuellement dans la glace, nous n’aurions pas recours à toutes ces crèmes chimiques (deux à trois cents substances chimiques différentes par jour et par femme, en moyenne, du fait des seuls cosmétiques) qui favorisent le vieillissement de la peau et de l’organisme. Comprenant le beau, le laid apparaît (2-1) Sans la tyranie de la beauté, les femmes resteraient ainsi belles plus longtemps… Voir le site www.beautebio.ch

4. « Du fait que l’idée d’un « moi » ou d’une « personne » lui est étrangère et n’ayant ni attachement ni aversion envers toutes choses, il peut tout le temps être libre et se sentir à l’aise en toutes circonstances. Il peut passer par le processus de la naissance ou de la mort, mais un tel processus ne peut jamais le lier, de sorte que la question de la naissance ou de la mort ne se pose pas pour lui. » (Un bouddhiste chinois de la secte de méditation, tiré du livre Houeï-Neng, le sixième patriarche zen, Albin Michel, p.129)

 

Le Mendiant

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi les derniers seront les premiers. Pourquoi l’humilité requiert aussi un détachement.

 

圣人

shì yǐ shèngrén hòu qí shēn ér shēn xiān

Être – Ainsi – Le Sage – Derrière/Après – Sa – Vie – Mais – Vie – Première

 

圣人 [shì yǐ shèngrén] Cf. 2-9  [hòu] Cf.2-8  [shēn] signifie corps, personne, vie, statut, soi-même, personnellement ou le caractère moral et la conduite de quelqu’un. [xiān] Cf.4-9

 

Traductions :

C'est pour cela que Sheng Ren, le Sage, le saint homme, le Saint met sa personne derrière, à l’arrière plan, se met après les autres, sait se tenir en retrait et alors sa personne est mise/propulsée en avant, il se retrouve au premier rang, se révèle toujours premier, en avance.

♥ «Le saint se met en arrière. Il est donc mis en avant.» (Liou Kia-hway)

♣ « De même le sage s'efface et par là apparaît. » (Ma Kou) « Suivant cet exemple, le Sage, en reculant, s’avance » (Léon Wieger)

► « Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers. » déclare la Bible (Matthieu, 20-16) et Jésus d’ajouter « quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave. C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. » (20-26 à 20-28)  Il est ici moins question de morale que de révélation, de la compréhension d’un mystère qui nous dépasse: Dieu d’un côté, le Tao de l’autre !  Le Sage se place en retrait pour mieux appréhender le Tao (Cf.1-5)

 

gandhi.jpg

Contre-sens ?

Parler de corps et de position physique « Le Sage met/place son corps derrière/au dernier rang. On le place devant » est en soi une traduction juste mais trop terre-à-terre pour ce qui nous occupe ici à savoir le comportement du sage.

 

♫ Ainsi, le Sage se tenant derrière se retrouve devant

 

Réflexions ?

1. « Celui qui se dresse sur ses pieds ne peut se tenir droit » dit Lao zi. Se mettre en retrait permet au contraire souvent de gagner en perspectives.

2. Plus je me mets en avant et plus les autres s’éloignent « Le secret d’ennuyer, c’est de vouloir tout dire »  a dit Voltaire.

3. « Qui veut prendre le monde, il faut qu’il s’en déssaisisse. » dit Maître Eckhart. Comment en effet saisir si l’on a déjà les bras chargés de superflus ?

4. « Ich dien : je sers. » C’était la devise du Prince de Galles.  Quelle plus belle manière d’être utile que de servir ? » demande le Majordome dans Le Mendiant et le Milliardaire.  Et d’ajouter : « Nous sommes tous entourés d’êtres extraordinaires, mais nous sommes généralement trop accaparés par notre ego pour en prendre conscience.»

5. Il sera impossible d’observer et donc de comprendre quoi que ce soit tant que je serai occupé avec mon ego. Attention toutefois à la fausse modestie : se mettre derrière pour se faire bien voir ou bien valoir (de soi ou des autres) reste une attitude égotiste, centrée sur soi. « Cultiver l’humilité revient à cultiver l’hypocrisie » observait Gandhi.

 

Le Mendiant

 

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi l’altruisme est le meilleur accès à l’éternité. Comment la notion d’existence est intrinsèquement liée à la mort.

 

,

yǐ qí bù zì shēng, gù néng cháng shēng

Parce que – Ils – Pas – Eux-mêmes – Vivre, Ainsi – Pouvoir – Long – Vivre

 

Traductions :

Ils ne vivent pas pour eux-mêmes, pour eux seuls, n’ont pas de vie propre et peuvent donc durer indéfiniment, sont capables de durer longtemps, voilà pourquoi ils sont éternels, existent à jamais, peuvent vivre sans fin, voilà ce qui les fait durer et persister (indéfiniment), voilà pourquoi leur vie ne finit pas

♥ « Ils n'ont pas de vie propre.  Voilà pourquoi ils sont éternels. » (Conradin Von Lauer)

► Sans ego, sans conscience de la vie, comment peut-il y avoir conscience de la mort ?  Vie et mort, « il y a » et « il n’y a pas » (Cf. 2-3) sont intrinsèquement liés.

 

altruisme_nb.jpg

Contre-sens ?

Stephen Mitchell continue de broder sur l’idée du Tao et multiplie les caractères : « Il n'est jamais né; ainsi ne peut-il jamais mourir. Pourquoi est-il infini ? Il n'a pas de désirs pour lui-même; ainsi est-il présent pour tous les êtres. »  Autre explication de la durabilité, le curieux « c’est qu’ils ne se reproduisent pas » de J. J. L. Duyvendak, contradictoire au regard du culte confucéen de l’enfant mâle afin de précisément pérenniser la famille.

 

♫ Car ne vivant pas pour eux-mêmes

 

Réflexions ?

1. Sans avoir conscience de la vie, comment pourrait-il y avoir conscience de la mort ?  « Le premier homme qui est mort à du être drôlement surpris ! » a dit Georges Wolinski.

2. « Celui qui se laisse vivre se laisse mourir » a dit le Dr Pochet mais il n’était pas taoïste et « se laisser vivre » n’a rien à voir avec le concept de la non-action du Sage, Cf. 2-9.

3. L’insecte éphèmère, aussi appelé manne, ne vit que quelques heures. A son échelle, cela représente néanmoins à toute une vie !

4. Dans quelle mesure la conscience ne nous gâche-t-elle pas une partie de l’existence ?  Selon les bouddhistes, c’est ce concept du « moi » qui est la source de tous nos maux.

5. Être entièrement tourné vers les autres – à l’instar du ciel et de la terre – rend éternel dans la mesure où les autres témoignent et prolongent l’œuvre de générosité. Même disparus, les altruistes demeurent présents dans les cœurs.

 

Le Mendiant

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi rien n’est ici nécessaire. Comment le vide se manifeste parfois au cœur du Daode Jing.

 

tiān dì suǒyǐ néng cháng qiě jiǔ zhě

Ciel – Terre – Ainsi – Pouvoir – Long – De plus – Longtemps - [substitut]

 

[néng]signifie abilité, capabilité, talent, énergie, être capable de ou pouvoir

 

Traductions :

La raison pour laquelle le Ciel et la Terre sont capables d'avoir une durée très longue, éternelle,…  / Pourquoi durent-ils ? / S’ils durent toujours c’est parce que… / Leur éternité est due à…

♥ « […] » (Conradin Von Lauer ou Léon Wieger)

► Une phrase sans grand intérêt – eh oui il y en a ! – qui reprend l’énoncé de 7-1 et annonce 7-3.

 

♫ [rien du tout !]

 

Réflexions ?

1. Le vide permet de respirer, de se déplacer, bref de vivre !

2. Se reposer, prendre du recul, permet de mieux apprécier le Tao et la vie en général !

3. Même Lao Zi parfois se répète. Personne sous le ciel n’est parfait !

 

Le Mendiant

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2018 3 05 /12 /décembre /2018 08:00

Pourquoi une croissance illimitée est impossible dans un monde limité. Pourquoi le ciel n’a pas la durée de la terre.

 

tiān cháng dì jiǔ

Ciel – Dure – Terre - Longtemps

 

() [cháng] signifie long, longueur ou qui dure [jiǔ]signifie pendant longtemps, long ou d’une durée spécifique.

 

Traductions :

Le Ciel et la Terre sont éternels  ont une durée très longue, éternelle, existent depuis longtemps, durent toujours. Le ciel dure/se prolonge/est sans fin/est persistant, la terre persiste/demeure/est durable/pérenne

♥ « Le ciel subsiste et la terre dure » (Liou Kia-hway)

► Si le ciel est éternel (dure dans le temps), la terre, elle, possède une durée spécifique. Nous savons en effet que l’univers est en constant développement tandis que notre terre est appelée à disparaître dans quelques milliards d’années.

 

terre_durable_nb.jpg

 

Contre-sens ?

Stephen Mitchell fait un contre-sens majeur en transformant le ciel et la terre en « Le Tao est infini, éternel ». Lao Zi employant deux adjectifs spécifiques, la traduction par « éternels » pour le ciel et la terre apparaît  également réductrice.

 

♫ Ciel éternel et Terre durable

 

Réflexions ?

1. Que vaut notre vie au regard de l’âge de l’univers ? Si l’histoire de la terre était réduite à l’échelle d’une journée, l’espèce humaine n’y occuperait qu’une toute petite seconde !

2. En tant que partie intégrante du Tao, en tant que poussières d’étoiles, ne sommes-nous pas également éternels ? Le retour au ciel et à la terre, le retour aux étoiles et à la poussière (Cf.4-6), nous permettra de continuer à "exister" dans autre chose, à alimenter le flux perpétuel.

3. Si la Terre est durable, le développement, lui, ne peut pas l’être, les ressources naturelles étant limitées. Une politique axée sur la croissance ou le pouvoir d’achat ne peut ainsi que nous mener à la ruine via une augmentation des inégalités.

 

Le Mendiant

Partager cet article

Repost0