Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2018 2 16 /01 /janvier /2018 08:00

Pourquoi donc un blog pour accueillir le Daode Jing de Lao Zi ?  Les réponses à cette question légitime sont multiples :

 

1. Le Daode Jing est un texte qui appartient au patrimoine de l’humanité et qui aurait, selon la légende, été écrit par Lao Zi suite à la demande d’un simple garde frontière. Quoi de plus normal que le texte s’affranchisse ainsi de toute barrière et se répande dans le monde virtuel ?

 

2. Les traductions du Daode Jing sont nombreuses et loin d’être définitives, les différentes versions du texte original et la nature polysémiques des caractères chinois offrant de multiples interprétations possibles. Mettre à profit l’interactivité offerte par internet pour échanger sur le sujet apparait dès lors comme une évidence. 

 

3. La force du texte est son universalité doublée de la résonance particulière qu’il produit sur chaque lecteur, à chaque lecture. Autant d’expériences individuelles, de « sens du Tao » qui pourront s’exprimer librement sur ce blog et enrichir ainsi l’expérience de l’ensemble des lecteurs.

 

4. La lecture du Daode Jing est une expérience "globale", structurante et multi-sensorielle, pour autant que l’on prenne le temps de la patience, du gong fu. Alors que le Daode Jing peut être lu en moins d’une heure de temps (en saisissant même quelques idées au passage), ce blog aura un rythme bien plus lent et présentera le texte phrase par phrase afin de permettre une compréhension intime de la philosophie taoïste. N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter (section "J’aime ce blog") afin de pouvoir être averti à chaque pas en avant.

 

5. L’ascension du Daode Jing est une aventure qui prendra une dizaine d'années et le risque est grand de se perdre ou de s’oublier en route. « Le philosophe est celui qui répond à l’invite du fantôme : pour atteindre l’universel, il se sépare du commun des hommes, de la collectivité. Il est un isolé ayant rompu, par le doute, avec les croyances de la collectivité ; s’étant par là séparée d’elle, il est une exception. » (Héraclite/Conche, p.59) Ce blog et les échanges générés, les erreurs et les contradictions relevées, permettront de relativiser ma posture de "philosophe" et de garder les pieds sur terre.

 

 

 

caractere_tao.gif

 

 

6. Le message du Daode Jing, humaniste et écologique, est une réponse aux défis qui affectent la planète et l’espèce humaine dans son ensemble. A la croissance et à l’accumulation, Lao Zi répond par la simplicité et par le vide; au bruit et à la foule, il propose le silence et la réflexion; à la rigidité et à la force, il oppose la souplesse et la faiblesse. Surtout, à une vision binaire, prédatrice et mécaniste du monde, Lao Zi oppose l’Unité fondamentale, la coopération et la biologie. L’urgence justifie une diffusion rapide de ces idées.

 

7. Le Daode Jing est par essence un texte engagé et militant : n’oublions pas que Lao Zi quittait un pouvoir corrompu ! Il reste donc éminemment d’actualité et susceptible d’intéresser tous ceux qui aspirent à autre chose, à un autre type de société ! Or internet demeure un formidable lieu de contestation, de rassemblement, de ralliement…

 

8. Mon cheminement m’avait déjà fait croiser la Voie de Lao Zi et le personnage du Mendiant, développée dans Le Mendiant et le Milliardaire, n’est pas sans rappeler la figure du sage taoïste. Mon essai L’obsession de la performance remettait également en cause la loi de la jungle, le mythe de la croissance ou de la technologie. Traduire et commenter le Daode Jing me permet donc aussi de diffuser mes propres idées « politiquement incorrectes », à l’encontre d’un paradigme qui nous mène droit dans le mur. Or plus le temps passe et plus il sera difficile de changer de direction pour l’éviter…

 

9. La publication d’un livre prend toujours beaucoup de temps : deux ans en moyenne entre sa rédaction et sa sortie. Face à l’urgence et aux multiples manipulations, j’ai déjà choisi de diffuser gratuitement un conte écologique et un conte alimentaire via http://www.lemendiant.fr  Jamais deux sans trois !

 

10. Internet peut aussi être considéré comme une vitrine et je ne désespère pas d’arriver par ce biais à impliquer quelques médias. Jusqu’à retrouver le Daode Jing sous forme de rubrique régulière dans un magazine ?  La pertinence de la sagesse taoïste mériterait bien ce type de fantasme !

 

Quelles que soient ces raisons, ce sont néanmoins vos interactions, critiques constructives et commentaires qui permettront, au final, de mesurer la pertinence de cette diffusion sur internet. Faites donc passer le message auprès de vos amis curieux ou aventuriers : plus on sera de fous, moins il y aura de folie !

 

Le Mendiant

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires