Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 08:00

Pourquoi le système carbure aux frustrations. Pourquoi la publicité est cause de mal-être. Pourquoi le bling-bling est indigne.

 

, 使

bù xiàn kě yù, shǐ mín xīn bù luàn.

Pas - Devenir visible - Approuver - Désir, Permettre - Peuple - Sentiments - Pas - Désordre

 

[xiàn] est un mot peu usité signifiant apparaître, devenir visible.   [kě]  signifie approuver, pouvoir, besoin de faire quelque chose, être utile, s’adapter ou convenir, Cf. 1-1 [yù] signifie le désir, le souhait ou la volonté, Cf. 1-5.   [xīn]  signifie cœur, pensées, sentiments, intentions, centre, noyau ou essentiel. [luàn]  signifie désordre, confusion, chaos, émeute, promiscuité, arbitraire, esprit confus,…

 

Traductions :

Si on ne montre pas ce qui excite le désir,  si on ne fait pas étalage de ce qui porte à l'envie, de ce qui engendre la convoitise, de ce qui est alléchant, le peuple n'a pas le cœur troublé, le peuple aura le cœur en paix, en repos, on empêche l’âme du peuple de se troubler, le trouble du cœur du peuple s'éloigne.

♥ « Ni exhiber les choses enviables, pour ne pas troubler les cœurs » (Conradin Von Lauer)

Si les sources de désirs, les tentations, n’étaient pas multipliées à l’infini, il n’y aurait pas désordre des sentiments ou trouble dans le cœur des hommes.

 

Sans multiplication des désirs, nulle frustration

 

 

frustration_nb.jpg

 

Réflexions :

1. La consommation est une source d’insatisfaction chronique tandis que la simplicité volontaire est la voie d’une satisfaction au quotidien.  « Limiter le nombre de rayons et donc de tentations, se libérer de la « tyrannie des marques » ou éviter le gaspillage sont autant de moyens de « libérer » notre pouvoir d’achat. La consomm’action sera source de contentement : à la frustration de ne pas avoir pu « assez acheter » se substitue la fierté de laisser toujours plus de produits en rayons. Dans l’art de la simplicité volontaire, un chariot à moitié vide vaut mieux qu’un chariot à moitié plein ! » (L’obsession de la performance). « Ne désirer que ce que qu’on a, c’est avoir tout ce qu’on désire » note P. -J. Chardin dans une chanson de 1847. En effet, « Nos désirs sont comme les enfants : plus on leur cède, plus ils deviennent exigeants » dit une sagesse chinoise.

2. « Content de peu n’a rien à craindre » dit Lao zi. « Celui qui ne sait pas se contenter de peu sera content de rien » ajoute Epicure. « Celui qui vit de peu vit beaucoup » conclut Michel Jourdan.

3. La publicité est une machine à frustrations : frustration de ne pas toujours pouvoir acheter le dernier gadget mais aussi frustration, une fois le gadget acheté, de ne pas être aussi heureux que les acteurs de la publicité.  « Pourquoi cela fonctionne-t-il avec eux et pas avec moi ? » Syndrome de la « Famille Ricorée » !  « Chaque désir m’a plus enrichi que la possession toujours fausse de l’objet même de mon désir » constatait André Gide.

4. « Le microcosme de la publicité se retrouva ainsi profondément ébranlé : pas une publicité qui ne faisait désormais l’objet de suspicion, pas un panneau qui n’était barbouillé d’un texte « lapid’air » ou ironique, pas une boite aux lettres qui n’arborait l’autocollant « Stop pub ».   Et gare à ceux qui enfreignaient la volonté du citoyen : le boycott était immédiat ! L’intermède publicitaire se transforma même en jeu de société : on se réunissait entre amis pour se passer une sélection de pubs et c’est à qui trouverait le meilleur argument pour ne pas acheter le produit… Si un produit était vraiment bon, pourquoi avait-il besoin d’un matraquage publicitaire ? » (Conte écologique gratuit De l’air !)

5. Et si, au lieu de se plaindre de la recrudescence de la délinquance, nos dirigeants renonçaient à leurs montres tapes-à-l’œil ?  « Celui qui a 50 ans n’a pas renoncé au bling-bling n’a pas encore réussi sa vie » ( Séguéla)

6. Côté sexualité, essentielle dans la pratique taoïste, l’omniprésence de la pornographie génère à la fois une vaine obsession de la performance et un mal-être et un mal-jouir latents, incapables que nous sommes de satisfaire à ces multiples stimuli de fantasme. Noirs désirs.

 

Le Mendiant 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Canard 08/12/2011 08:59

Merci pour ce billet plein de justesse.