Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2018 6 20 /01 /janvier /2018 08:00

Comment définir ou appeler le chaos, le principe premier ?  Doit-on seulement essayer de le conceptualiser ?  Quelle est l’origine de l’univers ?

 

;

wú míng tiān dì zhī shǐ

[Négation] - Nom - Ciel - Terre - [liaison] – Origine

 

() [wú] est la négation, le vide et signifie ne pas avoir, ne pas être, ce qui n’est pas, l’inexistant, il n’y a pas, rien, nul, pas. 无名 [wúmíng] signifie inconnu, anonyme ou accidentel. [wú míng], espacé, signifie sans nom ou vide de nom. [tiān] est le ciel, [dì] est la terre, 天地 [tiāndì] est l’univers, le monde, le champ d'action ou d'activité. [zhī] est un mot de liaison remplaçant une personne ou une chose comme complément. [shǐ] est le début, l’origine, le commencement.

 

Trad.1 :

Le Sans-Nom représente l’origine de l’univers / En tant qu'origine du Ciel et de la Terre, il est sans nom / Elle n'a pas de nom: Ciel-et-Terre en procède

♥  « Vide de nom, est l'origine du ciel et de la terre » (Ma Kou) « Ce que l'on ne peut qualifier est le commencement du ciel et de la terre. » (Catherine Despeux)

♣ « L'indicible est l'éternellement réel » (Stephen Mitchell)

► Le Tao, sans nom donc, indivisible et impossible à conceptualiser, à qualifier, est le Principe primordial, la Cause de l’univers qui, rappelons-le, correspond à la structure du caractère (Cf. 1-1).

« […] du commencement résulte l’accomplissement, mais on ignore ce qui fait qu’il en est ainsi : insondable insondabilité » (Commentaires de Wang Bi par Catherine Despeux, p.162)

 

entre_ciel_terre_nb.jpg

 

Trad.2 :

Le non-être, l’être sans nom, le terme Non-être est l'origine, indique le commencement du Ciel et de la Terre.

« La non-existence est l’origine du ciel et de la terre » (Shi Bo)

► « Qu’y-a-t-il avant qu’il y ait quelque chose » me demanda notre fils Michaël à l’âge de quatre ans. Le chaos originel, créateur de l’univers, pourrait-il se traduire par l’idée de non-être, de non-existence ? Avant qu’il y ait quelque chose, il y a effectivement un "non-quelque chose" et cet "inconnu" (无名en attaché) ne peut avoir de nom !  De même, la non-existence est-elle devenue existence "accidentellement" (autre sens de无名 attaché) ?  Nous nageons ici en plein mystère ! (, Cf. 1-8)

 

Contre-sens ?

Cette idée de "non-être" pour définir le Tao reste confuse (au contraire de l’expression "non-existence") car le Tao transcende les êtres, les englobe, selon le principe de « tout en chaque chose et chaque chose en tout » (Capra, p.297). Il ne saurait ainsi être en antagonisme avec eux ou être définit par rapport à eux. De même, définir « ce qui ne porte pas de nom » par le « non-être » reviendrait à dire, à l’inverse, que seul le nom crée l’être voire, en poussant la réflexion au contexte contemporain, que je ne suis quelqu’un que si je me suis fait un nom, que si je porte des marques, variante du « Celui qui n’a pas de Rolex avant 50 ans a raté sa vie »  de Séguéla. Lao Zi dit évidemment tout le contraire : le nom ne saurait définir l’être ! (Cf.1-2)

 

♫ Innommable, Origine du Ciel et de la Terre

Sans-nom puisque l’action de nommer le Tao est illusoire. Majuscule puisque l’univers n’a qu’une Origine.

Amendement (Sept 2011) à la proposition précédente: « Sans-nom, Origine de l’Univers » en conformité au Huainanzi qui établit une chronologie et une distinction : « Avant l’apparition du ciel et de la terre, il y avait seulement ce qui n’a pas de forme, que l’on nomma le grand commencement. La Voie est issue du vide. Du vide est apparu l’univers qui produisit le souffle. Les souffles limpides et légers montèrent et formèrent le ciel, les souffles impurs et lourds descendirent et formèrent la terre. » (Huainanzi, juan 3, 1a, cité par Catherine Despeux, p.56)

 

Réflexions :

1. Le nom, les marques, les signes extérieurs de richesse ou de pauvreté, ne pourront jamais retranscrire la complexité de chaque être.

2.  Dans un monde de mise en scène et de personnages (le terme personnalité vient du latin persona qui signifie masque), c’est ce qui n’est pas apparent qui nous ressemble et nous rassemble le plus.

3. Nous ne pourrons être à l’aise dans nos accomplissements que si nous retrouvons le contact avec notre être véritable (sans persona ou « masque social ») c’est-à-dire si nous faisons ce qui correspond véritablement à notre nature, si nous suivons nos rêves véritablement personnels. Voir mon ouvrage L’obsession de la performance.

4. Ne pas avoir de nom met le Tao à l’abri de tout dogmatisme, de tout concept, de toute idolâtrie et, l’esprit clair, facilite son immersion en lui, son expérience de lui. C’est la même raison qui pousse les juifs à ne pas parler de Dieu ou même prononcer son nom (YHWH  en hébreu) «There's a great mystery out there. You can open yourself up to it; experience some of it. But you'll never understand it. But you don't need to understand it. You just need to relate to it.» (Vine DeLoria, Jr., Professor of Religious Studies, dans le film The Great Mystery)

 

Le Mendiant 

Partager cet article

Repost0

commentaires

touriste 06/05/2014 09:49

et l'orthographe? et la grammaire?
vous écrivez: « Qu’y-a-t-il avant qu’il y est quelque chose » sans sourciller.....
est... j'aurais aimé voir AIT...
je lis votre texte avec intérêt cependant
merci

Tao 06/05/2014 14:03



Mais bon sang, notre fils n'avait que 4 ans!


Il doit y en avoir d'autres... N'hésitez pas, merci!


Frat'airnellement,


 


 



Christian 15/02/2011 09:26


3ème jour : poursuite assidue...

à + Christian


ludivine 06/02/2011 13:28


Salut...je découvre tout cela et c'est très passionnant et interessant...bravo je continue !